Air Max t90

Voilà de quoi peut-être venir titiller LeBron James loin devant avec ses 37 millions de dollars de revenus publicitaires.Alors que Cristiano Ronaldo a dévoilé il y a quelques jours ses nouveaux crampons Nike Mercurial Superfly CR7, cet évènement est l’occasion pour nous de revenir sur le parcours du joueur, de sa première paire à sa dernière collaboration nous prouvant au passage que la chaussure de foot est devenue un incontournable du style.Il est loin le temps où il fallait uriner sur ses chaussures de football pour assouplir le cuir.

Depuis la première paire de Nike Mercurial en 1998, qui a vraiment rendu les crampons accessibles, la chaussure de football ne cesse de se développer. Non seulement les matières utilisées sont de plus en plus innovantes mais l’image même du produit se transforme pour devenir totalement hype. Les campagnes de publicités autour de lancements de nouvelles paires redoublent toujours plus d’ingéniosité et les marques n’hésitent pas à sortir les billets verts pour avoir à leurs côtés des pointures du monde du football. Cristiano Ronaldo, qui a également dévoilé des Nike Air Max à son effigie, en est l’exemple le plus représentatif de sa génération.

Petit Cristiano Ronaldo est devenu grand, et entre temps il a également connu une success story fulgurante, entre sa vie privée qui est scrutée et ses collaborations à gogo avec Nike. Il n’est donc pas étonnant de voir à quel point le lancement de sa dernière paire de crampons Nike Mercurial Superfly CR7 a suscité l’intêret. Mais avant d’en arriver là, il faut remonter en 2002, lorsque le jeune Cristiano Ronaldo se fait remarquer et porte sa première paire de crampons Nike aux yeux de tous, des Nike Mercurial Chrome totalement argentées, sans aucunes fantaisies.