Nike Air Max 1

Consisting of the Air Max Light, Air Huarache and Air Max 93, each model is available in an “Army” tone or a “Navy” option, while mixes of khaki green and golden yellow alongside the dark and azure blues mesh perfectly with the heavy canvas, neoprene and textured leather panels.To highlight the pack’s striking colorways, the bold video, directed by David Zalesky, with camera and editing by Emila Kurylowicz, sets each model against a colorful, contrasting background. Music is provided by Adam Walicki with styling by Varvara Frol and modeling by Cezary Zacharewicz.Shop the Nike “Army & Navy” pack now exclusively at size?

Sponsor de Lance Armstrong qui l’a publiquement soutenu malgré les suspicions de dopage, Nike aurait versé 500.000 dollars à l’ancien président de l’Union cycliste international, Hein Verbruggen, pour couvrir un contrôle positif de l’ex-cycliste américain, selon le New York Daily News. Le journal s’appuie sur le témoignage de Kathy LeMond, épouse de Greg LeMond, livré en 2006 lors d’une procédure judiciaire entre Armstrong et la compagnie d’assurance SCA autour d’un bonus de 5 millions de dollars.

Selon elle, Julian Devries, mécanicien à l’US Postal, ancienne équipe de Lance Armstrong, aurait expliqué que Nike et Thom Weisel, un banquier qui sponsorisait aussi l’ancien coureur cycliste américain, avaient effectué un virement de 500.000 dollars sur un compte suisse qui appartenait à Verbruggen. «Je suis sûr qu’il m’a dit la vérité», a-t-elle répété hier au Daily News. Nike a réagi à ses déclarations :  » En réponse aux allégations inacceptables tenues aujourd’hui par le New York Daily News, Nike nie fermement avoir versé une somme de $500 000 à l’ancien président Hein Verbruggen, et ce afin de couvrir un test anti-dopage positif.